Parole d’Images

Parole d'images

D’abord des photographies de Francis Chaumorcel tirées sans ordre préconçu en double exemplaire, l’un destiné à Jean-Claude Albert Coiffard, l’autre à Arlette Chaumorcel tous deux invités à donner parole à l’image.
Ainsi prennent corps 30 poèmes en correspondance avec 30 photographies.

« Sur le sable
elle laissait
arabesques rebelles
ses graffitis d’écume
fracturés de couteaux ».
        Arlette Chaumorcel

« Je regarde la mer
je n’ai plus rien à dire
mais j’ai tout à rêver ».
        Jean-Claude Albert Coiffard