L’encre la pierre et l’arbre

L'Encre-la-Pierre-et-l'Ar

Le poème déchiré d’Arlette Chaumorcel s’inspire de photographies réalisées
par Francis Chaumorcel dans des lieux chargés d’histoire.
Le poème L’encre la pierre et l’arbre se « déchire » en 28 légendes qui
accompagnent 28 photos, il est suivi de 11 photos poèmes composées au
Mexique.

« Aux voies lavées d’oubli la mémoire s’arrête
debout sur les décombres le chien Fidèle attend »

« Con las sendas lavadas de olvido la memoria se detiene
de pie sobre los escombros el perro Fiel espera ».

« Tu bâtis cathédrale de souvenirs blessés »
« Construyes catedral de recuerdos beridos »